Aller directement au contenu

Comment faire de la RSE dans mon entreprise ?

  • Engagement
  • Publié le

La démarche RSE est avant tout volontaire, engagée et en amélioration continue. L’idée n’est pas d’avoir des résultats absolus et rapides mais plutôt de prendre en compte la globalité de la démarche. L’essentiel étant, tout d’abord, d’identifier ce que vous avez déjà mis en place en interne et ce qu’il faut améliorer pour la suite.

Alors comment passer d’une démarche aux actions éparses à un véritable engagement structuré et porté par l’entreprise ? Réponse dans cet article !

Structurer votre démarche

1. Qui sera votre porteur de projet ?

Que vous soyez contraint par des réglementations légales ou que votre démarche soit volontaire, il existe plusieurs façons de vous engager en RSE. Et souvent, les entreprises font de la RSE sans le savoir, sans l’identifier en tant que tel ! Par exemple, si vous favorisez les partenariats locaux lors de vos événements, c’est de la RSE.
Pour cela, il est avant tout essentiel de cibler votre porteur de projet. S’agit-il d’un salarié ou d’une salariée volontaire ? De votre chef.fe de projet RSE ? Ou d’un groupe de travail de plusieurs personnes ?

Pour rappel, il n’existe pas UNE seule manière de faire de la RSE. Alors, quels sont les facteurs de succès de votre démarche ?
Dans un premier temps, c’est au dirigeant de s’engager vraiment afin de sensibiliser ses équipes et de les embarquer.

Deuxièmement, selon la norme ISO 26 000, il est important de transposer les principes d’actions aux réalités de votre entreprise. C’est-à-dire de prendre en compte vos contraintes, votre territoire, vos équipes afin de construire une démarche qui a du sens et respectueuse de vos valeurs.
Enfin, un autre facteur de succès est d’impliquer vos salariés dans la construction de la démarche pour que les changements se fassent naturellement. Egalement, ils pourront devenir à terme porteurs d’actions et ambassadeurs de votre démarche.

2. Identifier et prioriser vos enjeux

Vous pouvez tout à fait vous appuyer sur les 17 objectifs de développement durable (ODD) vu dans notre article Pourquoi faire de la RSE dans mon entreprise ? Ils seront une bonne base de réflexion pour démarrer.

Vous pouvez sinon choisir les enjeux en adéquation avec vos engagements et principes si ceux-ci diffèrent des ODD.

10 exemples d’enjeux RSE pour votre entreprise :

  1. Lutte contre la discrimination (pilier social)
  2. Formation et employabilité (pilier social)
  3. Émissions de gaz à effet de serre (pilier environnement)
  4. Éco-conception de vos produits / services (pilier environnement)
  5. Éducation à la consommation responsable (pilier environnement)
  6. Relations d’affaires durables et éthiques (pilier économique)
  7. Respect des délais de paiement (pilier économique)
  8. Soutien aux initiatives d’intérêt général (pilier territoire)
  9. Achats locaux (pilier territoire)
  10. Intégration des parties prenantes dans les prises de décisions (pilier gouvernance)

Ensuite, il est essentiel de connaître l’importance que vous donnez à cet enjeu : Est-il stratégique ? Significatif ? Vous pouvez effectuer un tableau pour mieux vous y retrouver.
Pourra également y figurer votre niveau de maîtrise du sujet : Avez-vous une maîtrise forte ou faible du sujet ?

Enfin, cet enjeu est-il selon vous prioritaire ou non ? Par exemple, si votre enjeu est stratégique mais que votre niveau de maîtrise du sujet est faible, il deviendra alors prioritaire !
En bref, vous pouvez noter dans le tableau l’importance stratégique de votre action (faible / moyenne / forte), votre maîtrise du sujet (faible / moyenne / forte) et le niveau de priorité que vous accordez à cette action.

Aux côtés du porteur de la démarche, vous pourrez faire vivre la RSE au quotidien. Sur ce sujet, la norme ISO 26 000 encourage les entreprises à impliquer les parties prenantes internes (collaborateurs volontaires) et externes (fournisseurs, partenaires locaux, etc.) au projet RSE. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est difficile de savoir ce que nos parties prenantes attendent de nous. Mieux vaut alors les impliquer pour plus de transparence.

RSE en entreprise : comment bien évaluer ses pratiques

1. État des lieux et attentes

Pour ne pas vous éparpiller, il est recommandé de mettre en place un tableau d’analyse de vos enjeux identifiés. L’idée étant de constater si des pratiques ont déjà été mises en place en interne sans forcément que vous en soyez conscient.
Il est important de bien établir vos engagements car, en l’inscrivant et en l’encadrant, vous vous assurez de l’appliquer sur le long terme même si vos collaborateurs arrivent ou partent de l’entreprise.

2. Comment suivre vos actions ?

  • A quel engagement je réponds ? Il est en lien avec mes valeurs.
  • Quels moyens je mets en œuvre et quelles actions je réalise pour répondre à cet engagement ? Notez toutes les actions que vous souhaitez mener et pas seulement les réglementations obligatoires.
  • A quel stade en est cette action ? Déjà engagée ou à faire.
  • Quels indicateurs j’ai mis en place pour évaluer cette action et quels sont les résultats obtenus ? Identifiez les résultats déjà observés si c’est le cas ou l’indicateur qui vous permettra de suivre l’évolution de cette action.

Prenons un exemple concret :

Je souhaite réduire ma consommation de papier.
Pour cela, je vais travailler sur des documents numériques.
Quel logiciel ai-je donc choisi de prendre et quelle est la “traçabilité“ de ce produit ? Le fournisseur est-il local ? A t-il une démarche responsable dans la commercialisation de son produit ? Comment ai-je prévu de former mes collaborateurs à ce nouveau fonctionnement ? Ont-ils été informés en amont ? Y a y-il des réticences et pourquoi ?
Suite à la mise en place de cette action, quels résultats j’enregistre ? J’ai réduit ma consommation de papier de 50% par exemple.
L’idée est d’avoir le fonctionnement le plus transparent et juste possible sur chaque action. Également, n’oubliez pas que la démarche RSE est progressive et permet de s’améliorer en continu. Cet exercice est donc un excellent moyen de comprendre où se situe votre entreprise dans ses enjeux et actions. Quels sont vos points forts ? Vos pistes d’amélioration ? Quelles sont les contraintes que j’identifie au fil de ma démarche, etc.

Nourrir votre réflexion

En résumé de cette partie, il est donc essentiel d’identifier les actions nécessaires, les pistes de progrès, les personnes qui vous aideront dans la réussite de votre projet et les délais que vous vous fixez.

Également, vous pouvez vous appuyer sur l’annexe de la norme ISO 26 000 et son glossaire des bonnes pratiques pour vous inspirer et aller plus loin.
Enfin, des structures très bien renseignées sur le sujet de la RSE comme le kit d’évaluation de l’Association Nationales des Industries Alimentaires (ANIA) ou les études régulières de la BPI France auprès des PME et ETI sur les tendances et évolution.
Votre plan d’action est prêt à être déployé ? Bravo, vous avez déjà fait beaucoup ! N’oubliez pas de le construire petit à petit pour ne pas vous noyer dans votre démarche. Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour la réaliser au mieux. Également, pensez à bien communiquer auprès de vos collaborateurs et parties prenantes sur ce que vous avez mis en place. L’adhésion de tous vous aidera à aller plus loin encore. Nous verrons d’ailleurs cela dans un prochain article !

La norme ISO 26 000

La norme ISO 26 000, standard international définit le périmètre de la RSE autour de sept thématiques centrales :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’homme
  • les relations et conditions de travail
  • l’environnement
  • la loyauté des pratiques
  • les questions relatives aux consommateurs
  • les communautés et le développement local.

Articles similaires

  • Engagement

Les 4 étapes de la qualité de vie au travail

La RSE englobe plusieurs axes dont la qualité de vie au travail, un des facteurs piliers à prendre en compte dans votre développement. Qu’importe votre statut, votre secteur d’activité ou encore la taille de votre entreprise, il est essentiel de soigner la qualité des échanges avec vos parties prenantes ainsi que votre organisation interne.

  • RSE
  • La RSE au quotidien

Pourquoi faire de la RSE dans mon entreprise ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises est souvent associée aux grands groupes, obligés de se soumettre aux réglementations. En réalité, elle concerne toutes les structures, PME, ETI, associations, collectivités, etc. qui ont à coeur d’oeuvrer pour une démarche plus responsable au quotidien.

  • RSE