Aller directement au contenu

Les 4 étapes de la qualité de vie au travail

  • Engagement
  • Publié le

La RSE englobe plusieurs axes dont la qualité de vie au travail, un des facteurs piliers à prendre en compte dans votre développement. Qu’importe votre statut, votre secteur d’activité ou encore la taille de votre entreprise, il est essentiel de soigner la qualité des échanges avec vos parties prenantes ainsi que votre organisation interne.

43% des salariés accordent beaucoup d’importance à leur QVT contre à peine un quart des dirigeants.

SOURCE OURCOMPAGNY - MAI 2018

Qu’est-ce-que la qualité de vie au travail (QVT) ?

Point essentiel avant de démarrer, la QVT ne doit pas être perçue comme un coût mais plutôt comme un investissement sur le long terme à destination de vos collaborateurs et de votre entreprise. Sans oublier que de nombreuses actions - que vous menez déjà dans votre quotidien - relèvent principalement du bon sens (oui, nous avons tous plus ou moins déjà mené des actions sur la QVT sans nous en rendre compte !!)

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous êtes déjà engagé (ou tendez) vers une prise en compte plus responsable de vos actions. Vous cherchez donc à garantir le bien-être de vos collaborateurs, partenaires, fournisseurs, clients, acteurs du territoire, etc : bref, vos fameuses parties prenantes !

L’ANI, Accord National Interprofessionnel, déterminait déjà en 2013 les bases de la QVT en prenant en compte les éléments suivants :

  • Ambiance
  • Culture de l’entreprise
  • Intérêt du travail
  • Conditions de travail
  • Sentiment d’implication
  • Degré d’autonomie et de responsabilisation
  • Egalite
  • Droit à l’erreur
  • Reconnaissance
  • Valorisation du travail effectué

Quels sont les 6 champs d’actions de la QVT ?

Une QVT efficace vient s’imbriquer dans votre démarche RSE globale. Elle est généralement répartie en 6 thématiques distinctes :

1. Egalité des chances :

Mettre en place des stratégies pour assurer l’équité de tous
Ne pas faire de discrimination
S’organiser pour concilier vie privée et vie pro
Respect du droit du travail et des DDH
Recrutement : se concentrer sur les compétences d’un candidat plutôt que sur des critères subjectifs.

2- Relations de travail / Climat social :

a. Encadrer avec bienveillance, proximité et équité
b. Entretenir le sentiment d’appartenance
c. Réguler les risques psychosociaux, les conflits

3- Santé au travail :

Des manières de travailler saines et efficaces
Remettre en cause l’organisation du temps de travail
Un environnement de travail sain et agréable

4- Contenu du travail :

Être à l’écoute de ses parties prenantes (clients, salariés, partenaires) / innover, se transformer
Réfléchir en équipe aux transformations, évolutions : croire en l’intelligence collective
Laisser assez de latitude décisionnelle aux salariés pour qu’ils puissent être efficaces

5- Employabilité / Développement personnel :

Continuer à se former
S’appuyer sur les réseaux locaux associatifs ou jeunes pour les emplois court terme
Réaliser les entretiens pros et respecter son plan d’action, ses engagements
Ne pas avoir peur d’innover, de digitaliser

6- Partage et création de valeur :

  • Valoriser le travail
  • Reconnaître la motivation
  • Célébrer les succès
  • Mettre en avant les salariés
    Point important, 66% des dirigeants interrogés lors d’un sondage estiment que les actions en faveur de la santé et de la sécurité au travail améliorent les performances économiques de l’entreprise. En effet, la QVT répond à vos enjeux d’attractivité, de fidélisation et à votre marque employeur.
    Etude ORSE 2016

Pour aller plus loin → QVT et performance au travail selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT)

4 étapes pour améliorer sa qualité de vie au travail ?

La démarche QVT lutte contre l’absentéisme au travail, le turnover récurrent et le climat social délétère. Au contraire, elle favorise l’attractivité, la fidélisation et l’image de marque.

ETAPE 1 : Concevoir une démarche engagée

Dans un premier temps, il est essentiel que la direction s’engage complètement afin que celle-ci se mette en place de manière pérenne.
Suite à cela, il est important d’identifier ses enjeux.

  • Sociaux
  • Economiques
  • Image
  • Juridique
  • individuel

Voici un petit tableau afin de vous aider dans cette démarche

Au quotidien, la QVT est un engagement de la part des dirigeants mais aussi des collaborateurs, des individus personnellement ou encore au niveau national.
Responsabilités individuelles ou collectives, finalement, tout le monde est concerné !

Si vous en êtes au tout début de votre démarche, pensez à faire de la veille sur le sujet en allant chercher les bonnes ressources. Et oui ! Beaucoup de bonnes pratiques existent déjà. L’une des ressources est, par exemple, l’Anact dont nous avons partagé le document un peu plus haut dans l’article.

ETAPE 2 : Etablir mon diagnostic

Dans cette partie, l’idée est d’identifier les actions prioritaires à mener avec vos parties prenantes sur les sujets suivants :

  • Comment mieux anticiper ?
  • Comment mieux vivre ensemble ?
  • Comment mieux se réaliser ?
  • Comment mieux travailler ?

Plus concrètement, l’idée est d’agir au mieux avec vos parties prenantes. De discuter, débattre sur vos sujets d’innovation et d’amélioration. Quelles sont les nouvelles attentes ? Comment s’inclure dans la vie de son quartier ou de sa ville ? Faut-il mener des actions associatives ou commerciales sur le territoire ? Egalement du point de vue managérial, il est important d’être clair dans vos objectifs auprès de vos collaborateurs et de favoriser les échanges de bonnes pratiques ou le travail en équipe.

ETAPE 3 : Expérimenter et tester

Afin de rester cohérent dans votre démarche, il faut veiller à avancer collectivement sur vos projets et faire un point régulier sur vos actions : au début, en cours d’expérimentation et à la fin de votre mission.
Cela vous permettra alors d’être informé en temps réel des événements et d’ajuster au besoin.

ETAPE 4 : Surveiller et pérenniser

Quels sont, selon vous, les indicateurs pertinents en lien avec la taille de votre structure ?
Pensez à effectuer une revue de vos indicateurs tous les mois afin de prendre vos décisions : ils doivent être pertinents et peuvent être communiqués à vos salariés.

Tableau qui représente les 5 indicateurs de la QVT

Conclusion

La QVT ne doit pas être perçue comme un coût mais plutôt comme un investissement sur le long terme pour vos collaborateurs et votre entreprise. Pour rappel, de nombreuses actions relèvent principalement du bon sens sans coût financier derrière.
Et vous ? Qu’avez-vous déjà mis en place dans votre entreprise pour toutes vos équipes, vos partenaires, vos fournisseurs ? Et que souhaitez-vous poursuivre à terme ?
Bonne chance dans votre démarche QVT. Impaccct reste à votre écoute afin de répondre à toutes vos questions !

Articles similaires

  • Engagement

Comment faire de la RSE dans mon entreprise ?

La démarche RSE est avant tout volontaire, engagée et en amélioration continue. L’idée n’est pas d’avoir des résultats absolus et rapides mais plutôt de prendre en compte la globalité de la démarche. L’essentiel étant, tout d’abord, d’identifier ce que vous avez déjà mis en place en interne et ce qu’il faut améliorer pour la suite.

  • RSE
  • La RSE au quotidien

Pourquoi faire de la RSE dans mon entreprise ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises est souvent associée aux grands groupes, obligés de se soumettre aux réglementations. En réalité, elle concerne toutes les structures, PME, ETI, associations, collectivités, etc. qui ont à coeur d’oeuvrer pour une démarche plus responsable au quotidien.

  • RSE